Retour

Silicon Valley : micro-dosages de LSD pour booster la productivité

Un coup de fatigue au travail ? Une baisse de productivité ? Pour la plupart d’entre nous, c’est le moment d’une petite pause café, ou simplement d’aller prendre l’air, mais à la Silicon Valley, on va encore plus loin. Certaines entreprises organisent désormais ce qu’on appelle des « microdosing fridays », où les employés sont donc autorisés à venir travailler le vendredi après avoir pris une micro-dose de LSD. Une pratique étonnante, certes, mais ils sont nombreux à plébiscité les bienfaits de cette drogue.

L’objectif est de booster la productivité et la créativité, sans pour autant subir les effets plus connus du psychotrope, à savoir les hallucinations et les bad trips. Pour cela, le mode d’emploi est précis : 10 microgrammes de LSD (soit un dixième d’une dose normale), à prendre le matin tous les quatre jours. Certains spécialistes et thérapeutes vont même jusqu’à dire que cette formule apaise également les migraines, les symptômes de la dépression et de la fatigue chronique, et soignerait les maladies mentales.

Très populaire chez les jeunes employés d’une vingtaine d’années, ils sont de plus en plus nombreux à utiliser cette méthode et à constater une amélioration concrète de leur capacité de concentration, mais cette nouvelle tendance n’a pas encore traversé l’Atlantique.

Si cette pratique commence à peine à faire parler d’elle auprès du grand public, le LSD est en circulation dans la Silicon Valley depuis un certain temps déjà. Steve Job lui-même, le co-fondateur d’Apple, en était adepte, allant jusqu’à attribuer ses idées les plus créatives à cette drogue. Selon lui, son concurrent Bill Gates, co-fondateur de Microsoft, était un personnage peu créatif, justement, car il n’en prenait pas.

« Prendre du LDS […] fut l’un des moments les plus importants de ma vie. […] Cela a renforcé mes perceptions, m’a permis de savoir ce qui était essentiel » a-t-il confié à l’écrivain Walter Isaacson.

Convaincu par l’efficacité de cette méthode ou non, on vous rappelle quand même que le LSD est un stupéfiant dangereux, dont la consommation est illégale en France. Vous allez donc devoir vous contenter de café et de Vitamine B, pour le moment !

Article suivant
Suivant

Les 10 erreurs à éviter à tout prix sur votre CV