Retour

Réussir son entretien annuel malgré une année difficile

Maintenant que les fêtes sont passées et que l’année 2021 est terminée, le moment que beaucoup redoutent arrive enfin : l’entretien annuel d’évaluation. À ne pas à confondre avec l’entretien professionnel :

  • Entretien professionnel : sur le plan légal, il est obligatoire pour tous les salariés (à peu près tous les deux ans) et permet d’évoquer les perspectives d’évolution et les opportunités de formations.
  • Entretien annuel : certaines conventions collectives l’ont rendu obligatoire, mais il ne l’est pas nécessairement. Il sert à évaluer les performances et les compétences des salariés sur l’année écoulée, et permet aussi de fixer les objectifs de l’année à venir.

L’entretien annuel étant avant tout une forme d’évaluation du collaborateur, c’est souvent un échange qui engendre du stress. Surtout quand l’année ne s’est pas déroulée comme prévu et que tous nos objectifs n’ont pas été atteints… Comment tourner cet entretien en échange positif et ainsi bien commencer la nouvelle année ?

Préparer l’entretien

Comme tous les autres types d’entretiens de votre vie professionnelle, celui-ci est à préparer avec attention en amont. Vous pourrez difficilement faire un bilan pertinent de votre année si vous ne prenez pas d’abord le temps de faire le point sur les différents projets sur lesquels vous avez travaillé et vos résultats.

Ce premier bilan personnel vous permet aussi de vous préparer aux éventuels feedbacks de votre N+1. Si vous arrivez à votre entretien annuel et que vous paraissez surpris par vos propres résultats, vous allez perdre toute crédibilité.

Pour ce faire, vous pouvez notamment établir une grille d’auto-évaluation afin d’identifier par vous-mêmes vos axes d’amélioration et vos progrès. Cette démarche est une preuve de professionnalisme qui sera très appréciée par votre manager et qui témoigne de votre implication dans votre travail et dans votre évolution au sein de l’entreprise.

Pour bien se préparer, c’est important aussi d’analyser votre dernier entretien de l’année précédente. Quels étaient les objectifs à l’époque ? Quels avaient été vos résultats ? Comment cet entretien s’était-il conclu ? Quels objectifs avaient alors été fixés pour l’année à venir ?

Des chiffres, mais pas que !

En abordant le sujet de vos objectifs et de vos résultats, il est important de se baser sur des chiffres précis et des exemples factuels. Mais la progression ne se manifeste pas uniquement à travers des statistiques et des chiffres. En effet, votre entretien annuel peut aussi être l’occasion pour vous de faire le point avec votre manager sur l’évolution de vos compétences comportementales et autres soft skills.

En parallèle, il faut se rappeler que vous n’êtes pas uniquement un salarié, vous êtes aussi un être humain. Il est donc important de parler de vous et de vos ressentis lors de cette année passée. Quelle a été votre expérience personnelle ? Comment avez-vous abordé vos objectifs, d’un point de vue humain ?

Dans certains cas, les collaborateurs atteignent leurs objectifs mais se retrouvent en fin d’année au bord du burn-out. Votre épanouissement et votre bien-être comptent aussi : si vous avez eu l’impression d’avoir souvent manqué de temps ou d’aide, c’est le moment pour en parler! Si vous ne dites rien, votre manager se dira simplement qu’il peut vous challenger davantage et vous donnera des objectifs et des deadlines encore plus complexes que l’année précédente…

Proposer des solutions

L’entretien annuel n’est pas qu’une simple évaluation, c’est avant tout un dialogue dont l’objectif est d’apporter des solutions concrètes aux problèmes rencontrés au cours de l’année passée. Il ne suffit donc pas de « subir » la critique ou même de critiquer soi-même, il s’agit surtout d’apporter une réelle analyse sur vos besoins et vos attentes (et celles de l’entreprise), tout en anticipant également les problématiques à venir.

Accepter la critique et ne pas régler ses comptes

Comme son objectif est de trouver des solutions, il ne faut pas voir l’entretien comme un évènement négatif. Au contraire, le but de votre manager est de vous aider à monter en compétence et à donner le meilleur de vous-même. Il est préférable de partir du principe que toute critique émise à votre égard durant cet échange est une main tendue pour vous aider et nullement des attaques personnelles.

Face à un feedback peu précis, cependant, il est naturel d’interpréter les choses à notre façon, mais cela mène souvent à des incompréhensions et des conflits. Pour y faire face, il faut :

  • Reformuler la critique : pour être sûr de bien comprendre ce que l’interlocuteur veut dire.
  • Demander des exemples concrets : si c’est une critique que vous ne comprenez pas ou que vous trouvez illégitime, demandez des exemples précis. Restez très poli et faites comprendre que vous avez besoin d’exemple pour mieux comprendre et pas pour le challenger.
  • Demander des conseils pour changer la situation : il est toujours positif de montrer votre bonne foi à changer et à vous améliorer. Et c’est toujours plus facile de changer quand on nous donne des pistes concrètes.

Ne faites pas l’erreur de voir cet entretien annuel comme l’occasion de régler vos comptes avec votre N+1. Ce n’est pas une guerre à qui fera le plus de critiques à l’autre. Restez ouvert d’esprit et à l’écoute.

Relativiser

Vous n’avez pas atteint vos résultats au cours de l’année ? Ce n’est pas la fin du monde et c’est loin d’être représentatif de votre valeur en tant que personne, ni en tant que collaborateur. C’est une situation qui peut arriver à tout le monde et qui peut même s’avérer positive, à condition de prendre cet entretien annuel au sérieux. Il n’est pas question de vous apitoyer et de rester psychologiquement bloqué sur vos échecs. C’est le moment idéal pour vous poser les bonnes questions et retenir les bonnes leçons.