Retour

5 conseils pour rebondir après un licenciement

Plus d’un tiers des Français dit avoir peur d’être licencié dans l’année à venir. Très redouté, le licenciement est encore souvent vécu comme un évènement dont on doit avoir honte, la pire chose qui puisse arriver à un salarié. En effet, le travail occupe une place très importante dans nos vies et dans la manière dont nous avons de nous définir en tant que personne. Une fois au chômage, on peut avoir l’impression d’avoir perdu une part de son identité et notre quotidien nous paraît tout à coup bien vide.

Or, si cette période est bien gérée, le licenciement peut apporter beaucoup de positif à une carrière. Encore faut-il savoir quoi faire. Pour cela, voici 5 conseils qui vous permettront de rebondir rapidement !

Comprendre pour mieux progresser

Lorsqu’on apprend qu’on est licencié, le premier réflexe est de se demander pourquoi. C’est d’ailleurs un de nos premiers conseils : il faut prendre le temps d’analyser et de comprendre les raisons de cet évènement. Il n’y a qu’en apportant ces réponses que vous pourrez plus facilement tourner la page. Parfois, ce n’est qu’une question économique mais parfois, la raison est plus compliquée que cela. Il y a la part de l’employeur, du manager et/ou des collègues… mais il y a aussi la vôtre. La question est : qu’est-ce que je dois travailler et changer pour que cela ne se reproduise plus ?

Attention, il n’est absolument pas question ici de vous culpabiliser et de porter tout le blâme sur vous. Au contraire, cet exercice n’a que pour but de vous permettre de progresser, et non de vous flageller. Ne soyez pas trop dur avec vous-même : tout le monde fait des erreurs et il n’est jamais trop tard pour s’améliorer !

Il n’est pas rare qu’à la suite d’un licenciement on puisse perdre confiance en soi et se dire qu’on n’est pas assez bien pour trouver un autre emploi. Vous devez à tout prix chasser ce mode de pensée. Votre emploi et votre statut social ne définit pas votre valeur. Pour vous aider à vous en rappeler, vous pouvez dresser une liste de vos toutes vos qualités et de toutes vos compétences. Vous pouvez aussi y ajouter une liste de vos succès ! Non seulement cet exercice sera bon pour votre moral, il vous aidera aussi à vous mettre en valeur dans votre recherche d’emploi !

Prendre le temps de réfléchir

Un licenciement n’a pas besoin d’être un moment horrible dans la vie, il peut aussi être une belle opportunité pour prendre un peu de recul et revoir la trajectoire de sa carrière. Commencez par vous demander ce que vous aimeriez vraiment faire. Qu’est-ce qui vous plaisait dans votre ancien emploi ? Qu’est-ce que vous n’aimiez pas ? Quels étaient les projets que vous aviez en tête mais que vous n’avez jamais osé mettre en place avant d’être licencié ?

C’est le moment idéal pour faire un bilan, autant sur ses envies que sur ses compétences….

Faire des formations

Vous n’aurez probablement pas de meilleures occasions que cette période pour assister à des formations. Vous voilà à présent maître de votre emploi du temps et quoi de mieux que de vous consacrer à votre montée en compétences ?

Que vous ayez un nouveau projet qui nécessite de nouvelles compétences ou que vous ayez simplement l’envie de vous perfectionner, c’est le moment pour vous lancer !

Sans compter qu’en entretien d’embauche, vous êtes sûr de gagner des points en expliquant que vous avez profité de votre période de chômage pour développer vos compétences et élargir vos horizons.

Refaire son CV

Avant de vous lancer dans une recherche d’emploi, il est primordial de revoir votre CV. Pour l’actualiser, tout d’abord, mais aussi pour vous assurer qu’il reflète bien vos nouveaux projets et vos nouveaux objectifs de carrière. Un bon CV est un CV qui montre l’évolution de votre parcours et de votre profil. Il ne doit pas se contenter uniquement de dresser un bilan sommaire de vos expériences.

Ne pas négliger son réseau

Il ne faut jamais sous-estimer le pouvoir du réseautage ! D’ailleurs, beaucoup de personnes se tournent d’abord vers leur entourage pour leur recherche d’emploi, avant même d’aller consulter les offres sur Internet.

Pour que cette méthode fonctionne, il faut bien faire attention à deux choses. Premièrement, assurez-vous que tout le monde sache exactement quel type de poste vous recherchez, sinon personne ne pourra vous aider. Deuxièmement, décrivez bien votre profil et vos compétences, c’est cela qui fera la différence.

C’est aussi le bon moment pour développer votre réseau, en assistant à des salons, à des conférences, en vous inscrivant à des forums, etc. Pensez aussi aux réseaux sociaux, LinkedIn et Twitter sont des outils de taille dans une recherche d’emploi : suivez d’autres professionnels dans votre secteur et partagez du contenu en lieu avec votre activité ! Vous serez sûr d’attirer l’attention.

Attention, toutefois, le réseau se cultive et se maintient constamment, pas uniquement quand on a besoin de trouver du travail. Vous devez aussi vous montrer prêt à aider les autres en cas de besoin. En règle générale, un réseau efficace peut même se montrer utile dans d’autres aspects de votre vie professionnelle : promotions, nouvelles opportunités, partenariats, etc. Il n’est donc pas à négliger.

Enfin, pour conclure, pensez à relativiser. Un licenciement n’est pas la fin du monde. Certes, c’est un moment difficile à passer, mais il ne vous rendra que plus fort ! Il est important de garder un regard positif sur la situation et de rester ouverts aux nouvelles opportunités. Et rappelez-vous : ce n’est que temporaire !

Article suivant
Suivant

Management : comment donner un feedback constructif ?