Retour

Recrutement : les questions à poser aux développeurs en entretien

Selon un sondage réalisé par le site CodinGame en 2019, les développeurs détestent passer des entretiens d’embauche avec « des professionnels RH qui ne comprennent pas la programmation » et qui ne comprennent pas les termes techniques de leur CV.

Les postes en informatique sont souvent très techniques, ce qui peut parfois complexifier le process de recrutement et notamment les entretiens. Ces derniers, en plus de vérifier les compétences techniques, servent également à évaluer les « soft skills » des candidats.

Le mieux est de les questionner et de les amener à parler d’eux, notamment à partir d’exemples concrets. En fonction des critères d’évaluations que vous aurez défini, il est intéressant de poser des questions comportementales, où le candidat partage une de ses expériences passées, comme :

« Parlez-moi d’un projet sur lequel vous avez travaillé et dont vous êtes fier. »

« Parlez-moi d’un projet que vous considérez comme un échec. Que feriez-vous différemment ? »

Ces deux questions sont très importantes, car elles vous permettront de comprendre les attentes du candidat quant au poste, mais également la manière dont il perçoit son propre travail. De plus, l’échec est une étape inévitable dans le monde du travail. C’est aussi une étape essentielle pour l’apprentissage. La philosophie d’un candidat face à l’échec en dit long sur sa personnalité, notamment sa capacité à s’auto-évaluer, à accepter la critique et à prendre du recul.

« Comment vous tenez-vous à jour des nouvelles technologies ? »

Le secteur de l’IT est en constante évolution et les développeurs se doivent de toujours rester à jour, à travers leurs différents projets, mais également grâce à des veilles technologiques personnelles et… à leurs réseaux ! Un développeur qui prend le temps d’assister à des conférences et à des meetups organisés par ses pairs aura toujours une longueur d’avance. C’est aussi une bonne manière de juger de l’implication des candidats. Par nature, un développeur est curieux et il a soif d’apprendre.

Ici, il est intéressant de poser des questions situationnelles, afin d’imaginer comme le candidat réagirait à une situation hypothétique :

« Si vous deviez recruter un développeur, quels seraient vos critères de recherche ? »

Cette question peut paraître un peu clichée, mais elle reste intéressante. Selon la réponse du candidat, vous pourrez vous rendre compte si vos priorités sont alignées aux siennes.

« Si vous deviez changer quelque chose chez nous, qu’est-ce que ce serait ? »

Encore une question un peu classique, mais elle s’applique particulièrement aux développeurs puisqu’elle permet de savoir ce que le candidat sait déjà de vous, s’il s’est renseigné sur l’entreprise, ses valeurs et sa notoriété avant son entretien Vous pourrez également appréhender sa compréhension de vos objectifs, de vos problèmes et de son approche pour les résoudre.

« Quelles technologies souhaiteriez-vous développer dans vos compétences ? »

Les développeurs sont attirés par des postes où ils peuvent développer leurs compétences et apprendre à naviguer sur de nouvelles technologies. En posant cette question, vous pourrez tout de suite voir si le poste pour lequel vous recrutez sera en adéquation avec les attentes du candidat. Dans un même temps, il est très important de vous assurer que le candidat est à l’aise avec les outils que votre entreprise utilise ou compte utiliser dans le futur.

Enfin, en plus de l’entretien « classique », nous vous conseillons d’ajouter vous pouvez également ajouter un test technique au process de recrutement afin de juger les compétences techniques du candidat. En lui posant un problème hypothétique à résoudre, vous pourrez davantage vous rendre compte de sa méthode de travail. Les questions qu’il vous posera pour appréhender le problème et trouver une solution vous donneront aussi une idée de son mode de réflexion.

Article suivant
Suivant

5 conseils pour diminuer son stress avant un entretien