Retour

Quel est le bon moment pour recruter ?

Le recrutement représente un enjeu stratégique de taille pour la croissance des entreprises. Les dirigeants tendent encore trop souvent à voir le recrutement comme une perte d’argent et non comme un investissement. Une bonne stratégie de recrutement peut ainsi influencer la compétitivité d’une entreprise ainsi que sa rentabilité.

On parle notamment de « seuil de rentabilité » qui ne peut être réalisé que par un certain nombre de salariés. Une fois ce seuil dépassé, la force de travail se doit de grandir pour permettre à l’entreprise de conquérir plus de parts de marché.

Il existe plusieurs indices indiquant que ce seuil est dépassé. Le premier est un agenda bien rempli. En effet, il n’y a rien de mieux pour une entreprise que d’être très sollicitée, mais si cela vous pousse à refuser des clients et à passer à côté d’opportunités, c’est le moment de penser à recruter. Un manque de ressources pourrait bien finir par impacter la réputation de l’entreprise.

De plus, une charge de travail trop importante peut également avoir des conséquences négatives sur les collaborateurs. Une équipe débordée peut être une équipe mal organisée, mais le plus souvent c’est une équipe en sous-effectif. Cela crée du stress et des tensions et entraîne ainsi une baisse de moral sur l’ensemble de l’entreprise. À long terme, cela se traduit aussi par des arrêts-maladies plus fréquents et une baisse de productivité.

Un autre indice, qui découle plus d’une envie que d’un besoin, est l’émergence de possibilités pour accroître l’activité. C’est-à-dire que votre entreprise n’a pas encore atteint le seuil, mais elle connaît une forte croissance et elle est bien positionnée sur son marché. C’est donc l’occasion d’explorer des nouvelles pistes, notamment pour gagner en compétitivité : partir à la recherche de nouvelles opportunités, étendre son champ d’intervention, créer un nouveau service/produit, etc. Pour réussir de tels projets, il est important de s’entourer d’une équipe efficace, munie des compétences adéquates. Il peut même être intéressant de recruter des collaborateurs avec des compétences très différentes de ce que vous attendez habituellement pour explorer de nouvelles perspectives et de nouveaux marchés.

Mais avant de se lancer dans un recrutement, il faut d’abord se poser les bonnes questions. La première, la plus importante, est bien évidemment la motivation derrière le recrutement. Quel type de compétences recherchez-vous ? Qu’est-ce qui vous manque ? Et qu’est-ce que ces nouvelles compétences vous permettront d’atteindre ?

Il est essentiel de faire un point sur les objectifs globaux de l’entreprise avant d’entamer un process de recrutement : cette mise au point vous permettra notamment d’identifier plus efficacement le profil que vous rechercherez et donc d’augmenter vos chances de mener un recrutement réussi.

La véritable leçon à retenir est qu’il ne faut pas attendre la dernière minute pour entamer un process de recrutement. Beaucoup d’entreprises attendent encore qu’un problème s’installe avant d’entamer les démarches nécessaires (un départ, une activité à l’arrêt, une perte de croissance…). Le mot d’ordre du recrutement est : anticipation ! À défaut, vous risquez de mener un process à la hâte, pour finalement embaucher trop vite la mauvaise personne…

Pour conclure, il n’existe pas de moment idéal pour recruter ; les entreprises doivent rester ouvertes aux changements et à la croissance pour rester compétitives. C’est en gardant constamment un oeil sur le marché que l’on met aussi toutes les chances de son côté pour trouver les meilleurs candidats qui, eux, ne sont pas forcément disponibles à des moments précis de l’année.

La décision de recruter doit être cependant réfléchie et justifiée afin d’affiner au maximum votre recherche et ainsi atteindre vos objectifs.