Retour

La mobilité des cadres en pleine croissance

Selon la dernière étude réalisée par l’Apec (l’Association Pour l’Emploi des Cadres), plus de 6 cadres sur 10 envisagent une mobilité professionnelle dans les trois prochaines années. Pour 41% d’entre eux, cela se traduit par un changement de poste, pour 39% un changement d’entreprise et 12% ont pour ambition de se lancer dans l’entrepreneuriat.

Mobilité interne

Il semble, en effet, que la mobilité interne est privilégié puisqu’elle induit généralement de plus grandes responsabilités et un pas en avant dans une carrière. 61% des cadres interrogés à ce sujet explique qu’ils souhaitent développer de nouvelles compétences, 55% veulent augmenter leur salaire et 40% veulent simplement découvrir un autre métier.

Ce sont cependant les cadres travaillant dans des grandes entreprises de plus de 1.000 salariés qui se voient offrir ce genre d’opportunités. Parallèlement, ce sont ceux qui désirent le moins changer d’entreprise ou même créer la leur.

« Ceci s’explique par le fait que les grandes entreprises offrent structurellement plus d’opportunités à leurs salariés en terme de mobilité interne que ce soit par un changement de poste, de service ou d’établissement » explique l’association.

Mobilité externe

Cette volonté de mobilité peut s’expliquer de plusieurs façon. Tout d’abord, derrière l’envie de changer d’entreprise, il y a celle d’avoir une rémunération plus élevée, d’avoir des missions plus intéressantes et un lieu de travail agréable. En effet, bien que le salaire soit la motivation première, les critères de bien-être prennent de plus en plus d’importance.

Il est intéressant de noter que cette mobilité concerne majoritairement les cadres de moins de 30 ans. En moyenne, un cadre dirigeant reste près de 4 ans à un même poste, mais ce chiffre tombe à 3 ans pour les moins de 35 ans. Ils sont d’ailleurs plus d’un cadre sur deux de moins de 30 ans à avoir déjà connu une mobilité professionnelle externe et seulement 18% chez les plus de 50 ans.

Cependant, les entreprises tentent de faire évoluer davantage la tendance de la mobilité interne, ce qui est dans leurs intérêts, en mettant en place des dispositifs permettant aux employés d’évoluer et de vivre de nouvelles expériences au sein de la même structure.

Article suivant
Suivant

5 astuces pour encourager la collaboration en entreprise