Retour

Comment se démarquer après l’entretien d’embauche ?

Beaucoup de candidats pensent, à tort, qu’une fois l’entretien d’embauche terminé les dés sont jetés et qu’il n’y a rien à faire de plus qu’à attendre le retour de l’entreprise. Pourtant, le suivi après l’entretien est une étape essentielle qui vous permettra de vous démarquer davantage des autres candidats. D’ailleurs, il faut savoir que les recruteurs évaluent aussi bien l’entretien que les actions du candidat après. Hors de question, donc, de se reposer sur vos lauriers en attendant qu’on vous rappelle. Suivez le guide !

Relire ses notes et débriefer l’entretien

Si vous avez suivi nos conseils jusqu’à présent, vous avez normalement pris des notes pendant votre entretien. Non seulement cela permet de montrer votre intérêt et votre professionnalisme à votre interlocuteur, mais cela vous permet aussi de vous rappeler des informations importantes en lien avec l’entreprise et le poste. Pendant l’entretien, avec le stress, on a tendance à oublier certaines choses qui nous sont dites ou même à poser des questions ; prendre des notes vous évite tous ces problèmes.

La relecture de vos notes, à l’issue de l’entretien, vous permettra de prendre du recul par rapport à la situation : le poste vous intéresse-t-il toujours autant ? Pensez-vous que vos compétences sont en adéquation avec ce que l’entreprise attend ? Est-ce que l’entreprise pourra répondre à vos ambitions professionnelles sur le court, moyen et long terme ? On le répète souvent : les candidats aussi ont leur mot à dire lors des process de recrutement et vous pouvez tout à fait réaliser que, finalement, le poste ne vous intéresse plus.

En parallèle, vous pouvez aussi vous rendre compte que certains points abordés pendant l’entretien n’étaient pas clairs et qu’il faudra vous faire apporter des précisions auprès du recruteur. Enfin, vous pouvez d’ores et déjà évaluer vos points forts et vos faibles de cet entretien pour préparer les prochains et vous améliorer.

Envoyer un mail de remerciements

Cette étape est indispensable si vous voulez vous démarquer. Bien que très connu des candidats, le mail de remerciement est rare et il est toujours apprécié des recruteurs. Si vous avez eu votre entretien le matin, c’est un mail qu’il est préférable d’envoyer l’après-midi même.

Ce mail a plusieurs objectifs :

  • Remercier le recruteur pour son accueil et le temps qu’il vous a accordé
  • Rappeler votre motivation pour le poste
  • Montrer que vous avez compris les enjeux du poste et les problématiques de l’entreprise
  • Mettez en avant vos compétences et ce que vous pourrez apporter à l’entreprise
  • Rappelez vos disponibilités pour un second entretien

Certes, il y a beaucoup de choses à aborder mais le mail doit rester court, clair et concis. Le but, ici, n’est pas de réécrire votre CV ni de faire une retranscription de l’entretien ; vous devez faire preuve d’esprit de synthèse et reformuler les idées clés. C’est aussi une manière de prouver que vous avez bien tout compris.

Le mail de remerciements est aussi le moment idéal pour éclaircir certains points d’ombres de l’entretien et poser des questions. Aussi, si vous avez senti pendant l’entretien que votre interlocuteur a eu des doutes sur votre profil, c’est le moment de lui apporter plus d’informations et de le rassurer.

Envoyer une invitation au recruteur sur LinkedIn

Toute occasion est bonne pour agrandir son réseau ! Si vous connaissez le nom du recruteur en amont de l’entretien, le mieux est encore d’aller voir son profil avant pour vous renseigner sur lui et lui envoyer une invitation. Si vous n’avez pas pris le temps de le faire, il n’est jamais trop tard pour le faire après l’entretien. En parallèle, pendant l’entretien, vous pouvez aborder le sujet en mentionnant un article intéressant et en lui proposant de lui envoyer sur LinkedIn : cela montrera non seulement que vous êtes curieux et intéressé mais aussi que vous avez compris l’importance du réseau.

Ne pas hésiter à relancer

Certains candidats se demandent encore s’ils doivent relancer les entreprises à la suite d’entretien. La réponse est bien évidemment oui ! Toute la subtilité est de savoir quand… Normalement, à la fin de votre entretien, vous avez demandé à votre interlocuteur quand vous pouviez vous attendre à un retour de sa part. À ce moment-là, le mieux est d’attendre le délai qu’il vous a indiqué + 2 jours avant d’envoyer une relance. Si vous avez oublié de poser la question ou qu’il ne vous a rien dit, vous pouvez vous donner un délai de 5 jours pour prendre des nouvelles.

Pour ce qui est de la relance en elle-même, vous pouvez tout aussi bien le faire par mail ou par téléphone. Si vous choisissez par mail, vous pourrez vous permettre des relances un peu plus rapprochées les unes des autres (2-3 jours) mais si vous choisissez de le faire par téléphone, il faudra éviter de tomber dans le harcèlement et rappeler votre interlocuteur trop souvent. Il est préférable de s’en tenir à un appel par semaine.

Ne pas arrêter les recherches

Vous avez un bon pressentiment et vous êtes persuadé que l’entretien s’est bien passé ? Ce n’est pas une raison pour arrêter votre recherche d’emploi. Continuez de postuler et à passer des entretiens. Pour éviter les trop grandes déceptions, il vaut mieux éviter de mettre tous ses oeufs dans le même sac.

Pour conclure, l’entretien n’est pas le seul terrain sur lequel vous pouvez briller. Il existe plusieurs stratégies post-entretien pour vous démarquer des autres candidats. Ces techniques peuvent d’ailleurs aussi être utilisées à la suite d’un refus, en envoyant un mail de remerciements pour laisser une bonne impression au recruteur et en lui demandant un feedback pour vous améliorer.

Rappelez-vous que rien n’est jamais perdu et qu’un non peut très bien se transformer en oui quelques années, voire quelques mois plus tard. Il faut donc soigner son réseau et sa réputation, peu importe les circonstances.