Retour

Comment mettre ses compétences en valeur en entretien ?

L’entretien d’embauche représente un enjeu de taille pour le candidat ; c’est là que va se jouer le futur de sa candidature. Mais c’est loin d’être une étape facile, puisque c’est celle où il doit à tout prix se différencier des autres candidats et mettre en valeur ses compétences et son profil. Le problème c’est que parler de nous et de nos réussites professionnelles ne vient pas toujours naturellement. C’est d’ailleurs un exercice qui semble beaucoup poser problème aux Français. En effet, une étude LinkedIn a démontré que 54% des salariés français pensent que parler des réussites de sa carrière est un signe d’arrogance.

Ce point de vue est très culturel et bien propre à la France, puisque dans les pays anglo-saxons, le succès et la réussite ne sont pas des sujets tabous, loin de là. Ainsi, chanter ses propres louanges n’est pas perçu comme un manque de modestie, mais bien comme un atout professionnel. L’art de se vendre est absolument indispensable dans une carrière, peu importe le secteur, et permet généralement une évolution rapide. Mais par où commencer ? Voici quelques conseils pour apprendre à bien se mettre en valeur en entretien d’embauche.

Pour commencer, il est très important de se rappeler que la personne qui mène l’entretien connaît déjà votre CV. Inutile donc de lui répéter des informations qu’elle connaît déjà. L’objectif de l’entretien est de lui apporter de nouveaux éléments et détails sur votre parcours et sur vos compétences. Dans un second temps, il faut avoir confiance en vous. Vous ne pourrez convaincre personne de la valeur de votre profil si vous-même n’en êtes pas convaincu. Ayez foi en votre parcours et ce que vous pouvez apporter à l’entreprise. Cette confiance se ressentira dans votre attitude et vous gagnerez également en crédibilité.

Attention, cela ne veut pas dire non plus qu’il faut abandonner toute modestie. La clé est de rester factuel dans le récit de vos réussites. Rien ne sert de se lancer dans des grands discours pour lister vos qualités : concentrez-vous sur des exemples et des résultats concrets. À la question « qu’apporterez-vous à l’entreprise ? », votre réponse doit être tournée vers vos compétences et les expériences qui vous ont permis de les développer. Vous devez aussi préciser comment chacune de ces compétences pourra être utile dans l’entreprise, notamment en expliquant comment vous les avez utilisées dans le passé. Vos expériences doivent parler pour vous, inutile d’en faire trop.

En effet, il est très important d’être clair et concis en entretien. Vous devez être capable de synthétiser votre parcours en fonction des attentes de votre interlocuteur et concentrer votre discours et l’ensemble de vos réponses en fonction du poste et de l’entreprise pour laquelle vous postulez. Ainsi, vous montrez que vous répondez à leurs besoins. Si vous avez un parcours et une très longue carrière, il est alors judicieux de se concentrer uniquement sur les expériences les plus pertinentes, celles qui permettront à votre interlocuteur de se rendre compte de votre valeur ajoutée.

C’est en partie pourquoi il faut bien préparer son entretien en amont, afin de savoir quelles compétences et expériences mettre en avant. Il est impératif de faire des recherches sur l’entreprise, les détails du poste, le secteur d’activité, le marché, etc. Ainsi vous saurez exactement comment mettre votre profil en lumière.

Pour ce faire, il existe également la méthode STAR. Elle permet notamment de dynamiser son parcours et de présenter ses expériences professionnelles de manière attractive :

S pour Situation : il s’agit tout d’abord de placer l’expérience dans un contexte (quelle entreprise ? quel poste ?…)

T pour Tâches : on se concentre ensuite sur les missions, les responsabilités et les challenges relevés.

A pour Actions : qu’est-ce que vous avez fait concrètement ? Vous pouvez détailler des projets et expliquer ce que vous avez mis en place pour les mener à bien.

R pour Résultats : c’est le moment de parler chiffres et de détailler les conséquences de vos succès. Rien ne vous empêche, cela dit, d’évoquer un échec à condition d’expliquer ce que vous avez appris de cet échec et ce que vous avez changé concrètement pour ne plus refaire les mêmes erreurs. Il est préférable cependant de ne pas parler d’échecs sans parler en contrepartie de réussites.

Aussi, ne négligez pas la force de vos expériences extra-professionnelles. Si celles-ci sont pertinentes, elles peuvent aussi en dire long sur votre personnalité et sur vos qualités humaines. En effet, une entreprise ne cherche pas uniquement des compétences techniques mais également des soft skills.

En évoquant vos qualités (et vos défauts) éviter à tout prix d’utiliser des termes génériques et trop utilisés. Dynamique, perfectionniste, polyvalent… Trop de formules déjà vues qui ne retiendront pas l’attention de votre interlocuteur ! Il faut jouer la carte de l’authenticité et ne pas hésiter à rentrer dans les détails de votre personnalité. C’est cela qui fera votre avantage concurrentiel !

Encore une fois, rien ne sert de lister vos compétences comportementales et vos qualités. Il faut au maximum tenter de les illustrer à travers le récit de vos expériences et de vos potentielles futures missions. Cela aidera votre interlocuteur à vous projeter sur le poste et le rassurera quant à vos capacités à réussir dans l’entreprise.

Enfin, rappelez-vous qu’un bon nombre de vos soft skills seront détectées via votre attitude en entretien. Ainsi, si vous promettez une grande capacité d’écoute mais que vous ne laissez jamais votre interlocuteur finir ses phrases, vous êtes sûr de perdre toute crédibilité.

Pour conclure, souvenez-vous que la clé d’un entretien réussi est avant tout la confiance en soi et la capacité à relier son parcours et ses compétences aux attentes et aux besoins de l’entreprise. C’est donc surtout un travail de préparation !

Article suivant
Suivant

Comment mieux gérer son stress au travail ?