Retour

5 astuces pour encourager la collaboration en entreprise

La collaboration est essentielle au succès d’une entreprise. Son absence indique généralement un manque de communication et un dysfonctionnement au sein de l’équipe. C’est aussi à travers un esprit collectif que se forme un climat agréable au travail. Cependant, collaborer efficacement avec ses paires n’est pas évident pour tout le monde, et requiert parfois un petit coup de pouce de la part des managers pour arriver à une harmonie propice à la productivité. Voici 5 astuces permettant au managers d’apporter cette aide :

  • Utiliser les bons outils

Il existe de plus en plus d’outils digitaux visant à favoriser et faciliter les échanges inter-professionnels. Les échanges de mails et les documents papiers remis en mains propres peuvent parfois compliquer les échanges d’informations à plus grandes échelles. Si vos collaborateurs ont les bons outils de communication à disposition, ils seront plus enclins à partager et à s’entre-aider. Grâce aux réseaux sociaux d’entreprise et aux outils de gestion de projet, il est désormais possible de structurer, centraliser et diffuser une information beaucoup plus facilement.

  • Être transparent sur la mission et le rôle de chacun

Il ne suffit pas de réunir une dizaine de personnes pour constituer une équipe. Il faut fixer un objectif commun à l’ensemble du groupe afin d’apporter un sens au travail de chaque individus. S’ils comprennent la finalité de leurs missions, ils seront plus motivés à les réaliser.

Pour avancer en collaboration vers ce but, il est important que le rôle de chaque individu soit compris par l’ensemble de l’équipe. Parfois, la seule raison pour laquelle on ne demande pas de l’aide à l’un de ses collaborateurs est parce qu’on ne sait pas quelle aide il pourrait nous apporter. Encore une fois, la communication est la clé.

Mais il est important aussi que chacun comprenne bien ses missions individuelles et son rôle pour atteindre l’objectif commun. Si un individu pense que son travail est inutile à l’échelle de la société, il se démotivera et se détachera petit à petit du groupe auquel il ne pense pas appartenir.

  • La reconnaissance collective

Les systèmes classiques de reconnaissance se basent principalement sur les performances individuelles, et tend à négliger l’effort commun. Il est important d’instaurer un équilibre et de récompenser autant les fortes contributions personnelles, mais aussi les exploits rendus possible grâce au travail d’équipe.

  • Privilégier la liberté de parole

Comme nous le disions plus haut, la communication est l’élément principal menant au succès du travail d’équipe. Il ne peut exister de collaboration sans liberté de parole ; chacun doit pouvoir prendre conscience que son opinion compte. C’est par le dialogue que les idées se créent, et c’est pourquoi il est important que les managers puissent instaurer des instants dédiés à la parole et aux échanges.
Pour ce faire, il faut tout d’abord créer un cadre pour que ces réunions ne se transforment pas en temps perdu : poser les bonnes questions et fixez-vous des objectifs à atteindre avant de conclure la réunion.

  • Privilégier des moments ensemble hors du travail

Une équipe efficace est avant tout une équipe qui aime travailler ensemble et dans laquelle il règne une ambiance agréable. Afterworks dans un bar, déjeuners au restaurant… Tous les moyens sont bons pour créer de la complicité entre ses collaborateurs. La confiance et la convivialité sont des atouts de taille pour cultiver la productivité. De plus, c’est grâce à des moments privilégiés comme ceux-ci, hors du cadre du travail, que se développe un sentiment d’appartenance à une équipe, et donc une implication personnelle plus forte pour chaque individu.

Souvenez-vous cependant qu’il n’existe pas de solutions miracle pour faire fonctionner n’importe quelle équipe. Il est avant tout important de constituer des équipes harmonieuses en fonction des personnalités et des compétences de chacun.

Article suivant
Suivant

4 conseils pour réussir sa recherche d’emploi quand on est en poste