Retour

4 conseils pour réussir sa recherche d’emploi quand on est en poste

Vous avez fait le tour de votre poste et vous voilà prêt à explorer de nouveaux horizons ? Vos missions ne vous passionnent plus et vous rêvez de nouveaux projets ? L’ambiance dans votre entreprise se dégrade et vous avez besoin de changement ? Peu importe vos raisons, vous voilà de nouveau en recherche active d’emploi en étant simultanément déjà en poste. C’est une situation qui peut être un peu délicate, c’est pourquoi nous avons réuni pour vous les quatre conseils clés pour assurer votre réussite !

  • Restez discret auprès de vos collaborateurs

L’idéal, c’est d’en parler en amont avec votre employeur pour essayer de trouver des solutions aux problèmes que vous rencontrez à votre poste. Si toutefois votre décision est prise, mieux vaut alors rester discret auprès de vos collaborateurs. Évitez donc de crier sous tous les toits votre intention de départ… Sachez identifier dans votre entourage les personnes dignes de confiance à qui vous pouvez vous confier et qui pourront vous aider dans votre recherche.

Si vous le pouvez, il est préférable de ne pas prévoir d’entretiens pendant vos heures de travail. Si vous vous absentez trop souvent en fin d’après-midi ou début de matinée, vous allez finir par éveiller les soupçons. De plus, si vos collègues ont l’habitude de vous voir en tenue décontractée et que vous arrivez un matin en costume-cravate, il est possible qu’ils se posent des questions.

  • Pensez à la cooptation

Le meilleur moyen de trouver un emploi est encore la cooptation. Le fait que vous soyez en poste est un énorme atout car vous êtes déjà au centre d’un réseau professionnel dans votre secteur d’activité. Bouche-à-oreille, afterworks, salons et forums… Vous avez plus de chance d’être invité à des évènements où vous pourrez librement networker et être immédiatement informé en cas d’opportunité !

  • Sachez vous organiser

Chercher un emploi quand on est déjà en poste, c’est un peu comme mener une double vie. Cela demande donc une sérieuse organisation ! Pour commencer, il est important de bien faire la distinction entre le temps consacré à votre travail et le temps consacré à votre recherche. En d’autres mots, continuez à consacrer votre heures de travail à votre poste actuel, et n’effectuez vos recherches que pendant votre temps libre : le matin dans les transports, à la pause déjeuner, etc.

Afin de vous faciliter les choses, vous pouvez également créer une adresse mail spécialement dédiée à votre recherche. Pour un suivi quotidien rapide et efficace, créez vous un tableau récapitulatif de vos candidatures et des retours. Enfin, assurez-vous d’avoir tous les outils nécessaires à votre recherche sur votre smartphone, afin de pouvoir les consulter facilement dès que vous avez un moment de libre.

  • Prudence est mère de sûreté

Avant de vous lancer, il est important d’aborder assez tôt la question du préavis, car c’est une question que les entreprises vous poseront dès le premier entretien. Pour les cadres, le préavis est généralement de trois mois, et de un mois pour un non cadre, mais il peut se négocier avec votre entreprise. Pensez à vous renseigner sur le sujet, si possible, toujours discrètement ; vous pouvez, par exemple, demander à un ancien collègue qui aurait quitté la société récemment.

Enfin, ne faîtes pas l’erreur de poser votre démission avant d’avoir signé une promesse d’embauche. Une confirmation verbale de votre prochain employeur n’est pas suffisante, et vous prenez le risque de vous retrouver sans rien au bout du compte !

Et surtout, pensez à partir en bon termes ; restez professionnel, c’est important que l’on puisse compter sur vous jusqu’au bout. N’oubliez pas que de nombreuses entreprises font des prises de références auprès de vos anciens employeur.

Article suivant
Suivant

5 astuces pour rester productif au bureau pendant l’été